Association Boris Mouravieff
portrait Boris Mouravieff

Bulletin n° 1 – Novembre 2007


Gnôsis, à notre connaissance, a déjà fait l’objet de plusieurs traductions (grec, anglais, espagnol et russe). Récemment, le Tome I de Gnôsis a été traduit en arabe au Caire. Il est édité chez :

Madbouly Booksop
6 Talaat Harb Square
Cairo / Egypt

Vous trouverez dans la rubrique « Autour de Gnôsis », de larges extraits de la préface que Boris Mouravieff écrivit en 1965, en vue d’une édition de Gnôsis traduite en langue arabe.

*
**

Concession renouvelée

La concession de la tombe de Boris Mouravieff (décédé, rappelons-le, le 28 septembre 1966) vient d’être renouvelée par Boris Volkoff, son beau-fils, pour une période de 33 ans. Toute personne qui désire se recueillir sur sa tombe peut se rendre au cimetière Saint-Georges, à Genève, où il repose au N° 2071 Quartier 3.

Cimetière St-Georges
Plateau de Saint-Georges – 1 avenue du Cimetière 1213 Petit-Lancy
Tél. : (+41) 022.418.67.80 us : 10-14-18

*
**

Autour de Gnôsis

Dès 1964, Boris Mouravieff avait rédigé une préface en prévision d’une édition de Gnôsis en langue arabe. Vous trouverez ici des extraits imprimables de la dernière version (1965) de cette préface.

Préface à l’édition arabe (extraits), rédigée par Boris Mouravieff en 1965

(…)

Depuis le début du XXe siècle, l’humanité s’est engagée sur le chemin de la Grande Synthèse. Il importe peu que ce mouvement n’ait pas été prémédité par les coryphées de la vie publique , le fait est là. Ce fait apparaît comme une sorte de « sous-produit » des réalisations de la science et de la technique qui dirigent notre civilisation vers un état supposé merveilleux mais qui se cache derrière la limite flottante de l’imagination humaine.

Ainsi se trouve déterminée l’interdépendance d’accord technique, puis morale des peuples du globe. Nous sommes entraînés par ce mouvement vigoureux que seul un cataclysme serait susceptible d’arrêter , il engage ceux qui se préoccupent de la vie spirituelle de l’humanité à une révision des rapports entre les philosophies et les croyances des divers groupes de peuples de notre planète.

Nous nous trouvons incontestablement dans ce domaine en présence de tendances œcuméniques. Ainsi, les efforts de l’Union des Eglises chrétiennes apparaît-il sur le plan spirituel comme un signe précurseur des temps nouveaux.

Ces temps nouveaux se manifestent par les aspirations de plus en plus générales à sortir du cercle vicieux de la haine et du mensonge — pour voir se lever, après des millénaires de souffrance, l’aurore de la vie dans la paix, dans l’amour et dans la vérité.

Le problème est immense, mais le but est grand. Il dépasse de loin tout ce qui divise les peuples sur les plans racial, politique, économique et confessionnel. Saint Pierre n’a-t-il pas révélé au cœur humain alourdi par le mensonge et la haine, cette aspiration sublime quand il a dit : « Mais nous attendons… de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la Vérité habitera » (II Pierre III,13). Alors que la science et la technique travaillent avec acharnement à la création de conditions permettant l’instauration ici-bas de cette nouvelle terre, essayons de tourner notre regard mental vers les nouveaux cieux où, dit l’Apôtre, la Vérité habitera.

(…)

L’attention des chercheurs est ainsi attirée sur le fait qu’en approchant de la Vérité, ils approchent progressivement les uns des autres.

Schéma de l’abbé Dorothée — Gnôsis Tome I fig. 48

Cette considération est valable pour tous les plans y compris celui de la matière et de la technique.

(…)

Le moment est venu de concentrer notre attention et, en général, les efforts de l’esprit humain, sur les bases morales de notre existence, bases inchangées depuis des siècles, mais devenues insuffisantes pour servir de support à la civilisation contemporaine qui risque, de ce fait, de s’écrouler à grands fracas. Le manque de bases morales solides répondant au progrès de la technique saute aux yeux.

En effet, seule la loi de la jungle — appliquée sous sa forme primitive — maintient la paix à l’ère atomique : l’équilibre de la terreur. Tous les éléments matériels nécessaires pour déclencher le Déluge de Feu sont déjà réunis : une pression sur un bouton suffirait pour faire exploser la planète.

Devant l’approche de l’Ere nouvelle — celle du Saint-Esprit où la Vérité habitera — l’homme d’élite d’aujourd’hui doit déployer de grands efforts orientés vers lui-même pour préparer dans le tréfonds de son cœur épuré et ravivé un habitacle digne de la recevoir. S’il y parvient à temps, les cloisons étanches entre les humains disparaîtront progressivement et les peuples seront appelés, après des millénaires de convoitises et d’incompréhensions mutuelles, à rebâtir la Tour de Babel jadis foudroyée et à l’ériger alors en symbole de reconquête de leur unité d’esprit et de langage.

(…)

Le salut ne réside pas dans de nouvelles merveilles de la technique, merveilles qui pourtant sont indispensables pour assurer à l’Ere Nouvelle une base matérielle dont les possibilités dépassent l’imagination la plus puissante des technocrates d’aujourd’hui.

Le salut dépend des résultats des recherches introspectives faites par l’Homme dans le tréfonds de son cœur pour y reconnaître son Moi réel, oublié depuis la Chute et pour s’identifier à lui.

Emerveillé, parvenu à la Lumière du Thabor, l’Orthodoxe se trouve identifié avec la monade du Christ son Seigneur, Fils de dieu qui est l’Esprit et l’Amour. S’approchant du centre du schéma de l’Abbé Dorothée d’un autre horizon, l’Islamique éprouve la même révélation et déclare : J’ai vu mon Seigneur avec l’œil du cœur et je lui ai dit : « Qui es-tu ? » Il me dit : « Toi » (Hoccein Mansur Hallagy, Diwan).

Riches de leurs Traditions respectives, les Orthodoxes et les Musulmans qui de nos jours peuplent le périmètre de l’ancien monde hellénistique élargi, ont une grande responsabilité : de leur compréhension et de leurs efforts ésotériques respectifs dépendra le sort de la planète.

Tous droits réservés

*
**

Boris Mouravieff et l’Histoire

Boris Mouravieff fut également historien. Il enseigna l’histoire de la Russie à l’université de Genève de 1955 à 1961. Nous rappelons ici les titres de ses ouvrages et articles dans ce domaine :

*
**

Si ces titres deviennent de plus en plus difficiles à trouver, il est possible néanmoins de s’en procurer quelques-uns sur le marché de l’occasion, via Internet. Mais sachez que l’éditeur vient de nous livrer un stock limité de livres (à l’état neuf) comprenant deux des ouvrages historiques de Boris Mouravieff, tous deux épuisés :

Nous les cédons au prix de 20 € pièce (+ ajouter les frais de port : 5 € pour la France métropolitaine , 9 € pour l’étranger). Toute personne intéressée peut s’adresser au secrétariat de l’Association Boris Mouravieff afin de passer commande d’un ou de plusieurs exemplaire(s) de ces ouvrages.

*
**

À propos de Boris Mouravieff

Voici un exemplaire de l’écriture de Boris Mouravieff (source : Fonds Boris Mouravieff, Genève) :
AVEZ-VOUS LA PHOTO EN MEILLEURE DÉFINITION ?

La mauvaise qualité du document s’explique par le fait que ces quelques lignes ont été écrites sur ce qui ferait songer à une nappe en papier. On y trouve une réponse spontanée à la question : en quoi consiste l’épreuve du Premier Seuil ?

Premier Seuil

Le sens de cette première épreuve majeure consiste pour le néophyte à surmonter l’empire de son propre « caractère ». Tant que l’homme est dominé par sa Pers(onnalité) représentée vis-à-vis de lui-même par son caractère, c’est-à-dire par le groupe plus ou moins homogène des petits moi qui commande l’ensemble des 987 et cherche à dominer les autres, l’accès à l’Escalier lui est fermé. Il est pour cela encore trop « solide » — les forces égocentriques d’attraction dominent chez lui celles de répulsion.

*
**

Vie de l’Association

Notre Association se propose essentiellement de favoriser la promotion de l’œuvre ésotérique de Boris Mouravieff. Elle ne pratique aucun enseignement. Toutefois, ses membres sont heureux d’entretenir des liens avec des lecteurs et des chercheurs, prioritairement francophones, dans le cadre d’un réseau de contacts informels.

Les personnes intéressées peuvent prendre contact par mail à :

association@association-boris-mouravieff.com

Association Boris Mouravieff – 60 rue Maurice Ripoche 75014 Paris – contactez-nous