Association Boris Mouravieff
portrait Boris Mouravieff

Le deuxième degré, cycle mésotérique, correspond à l’enseignement secondaire et a pour objet de fournir au disciple qui a assimilé le cycle exotérique un minimum d’éléments, lesquels, assimilés à leur tour, peuvent lui donner une base pour le développement ultérieur de sa culture générale ésotérique.

Tome II – Cycle mésotérique

INTRODUCTION

Première Partie
L’HOMME

CHAPITRE PREMIER

Plan d’études mésotériques du tome II de Gnôsis. Le sens de l’évolution de la vie organique sur la Terre. Sa croissance et son développement. Les notes : LA, SOL et FA de l’octave latérale l’Homme, la Faune et la Flore. Le processus de création suit, au sens le plus géné­ral, une gamme descendante. Trois étapes consécutives. Processus de création d’un prototype humain. La forma­tion du centre intellectuel inférieur. Le problème de l’Homme dépasse incommensurablement ses intérêts immédiats ici-bas et même dans l’au-delà.

CHAPITRE II

Place que l’être humain occupe dans le contexte de la vie organique. L’unité de la vie organique s’exprime par un trait commun : la respiration. Rapports de la vie organique avec le soleil et la lune. Croissance et développement de l’homme par rapport à la faune et à la flore , aspect quantitatif et qualitatif de l’énergie requise par la station de transmission pour répondre aux besoins cosmiques. Nécessité, pour l’homme, de modifier son attitude à l’égard des plans supérieurs de l’Amour.

CHAPITRE III

Manifestations de l’Amour, base nouménale du Macrocosmos. Mécanisme et forme selon lesquels la Terre transmet l’énergie solaire à son satellite. Processus de développement du Rayon de Création, pour la vivifica­tion du satellite, par le raffinement de la vie organique sur la Terre. Rôle de l’homme dans ces transformations. Pour que résonne pleinement le MI de l’octave latérale, il faut que se développent en l’homme des aptitudes nouvelles, conduisant au renouvellement de l’intelligence (saint Paul). Ce dépassement est possible au niveau de l’Homo faber.

CHAPITRE IV

Importance des efforts conscients que l’homme doit déployer pour atteindre ce niveau d’être supérieur. Pour revêtir l’homme nouveau, il faut se dépouiller du vieil homme (saint Paul). Le problème de la Résurrection, sous plusieurs aspects. Avènement du Fils de l’Homme. La fin du « Monde » coïncide avec l’Avènement du Cycle du Saint-Esprit. Que signifie la Résurrection générale ? Ce problème est examiné en corrélation avec celui de la réincarnation.

CHAPITRE V

La Résurrection générale représente l’Accom­plissement pour l’homme adamique, en sanctionnant sa participation active et consciente au développement de notre Rayon de Création. Principales périodes d’évolution de l’homme et de l’humanité. Passage du Cycle du Père au Cycle du Fils. Refus du peuple élu de recevoir la Lumière, avec toutes les conséquences que ce refus a entraînées. Le Golgotha , la chute du peuple élu devant l’épreuve du passage du deuxième Seuil. Analogie de la politique adoptée par le Sanhédrin à l’égard du Sauveur avec la situation de l’homme, placé devant le dilemme de l’Arbre de la Connaissance du bien et du mal. Les consi­dérations d’ordre mystique qui ont influencé la décision du Sanhédrin , en particulier, examen des conséquences inévitables d’une conversion massive du peuple élu au Christianisme. Le résultat : l’humanité ne fut sauvée qu’en espérance (saint Paul).

CHAPITRE VI

La condition générale du Salut : l’humanité doit parcourir le chemin qui mène de l’état de chute à l’état originel. Par l’échec subi, au moment du passage du Cycle du Père au Cycle du Fils, l’humanité, devenue victime du psychisme, le plaça au sommet de son échelle de valeurs. Ainsi s’accentua progressivement l’écart entre pro­grès moral et progrès matériel. Analogie entre l’époque actuelle et celle du Précurseur. La déification de la Personnalité. Pour atteindre l’Amour, il faut que la Foi et l’Espérance animent l’Homme, car seules elles permettent d’avoir accès à la Connaissance, précurseur de l’Amour.

CHAPITRE VII

L’homme se situe dans l’échelle cosmique des valeurs à une articulation. Fossé entre science et reli­gion. Traditions humaines. Le passage au nouveau Cycle exige de l’homme une conscience collective, planétaire. Organismes internationaux, embryon de la Fédération de toutes les Nations. Le forum des relations internationales se trouve de plus en plus envahi par les affaires d’ordre économique et social qui exercent une influence accrue sur les affaires politiques. Le fédéralisme apparaît, du point de vue ésotérique, comme la seule méthode per­mettant de réaliser l’unité sur le plan planétaire. Influence de la vie moderne sur la Personnalité de l’homme Passage de la vie publique à un niveau de conscience plus élevé.

Deuxième partie
L’UNIVERS

PRÉAMBULE

CHAPITRE VIII

Fonctionnement de l’octave latérale cos­mique. Comblement de l’intervalle entre FA et MI par une deuxième octave latérale. L’Absolu et la conception de la vie corporelle. L’Imagination sous ses deux aspects. Le système des trois octaves cosmiques. Un double raccourci progressif permet le passage de la Loi de Sept à la Loi de Trois. La force féminine et la force masculine dans les deuxième et troisième octaves cosmiques. La Révélation n’est pas figée , elle est toujours dosée pour répondre aux besoins de l’époque et de la cause

CHAPITRE IX

Les notions relatives aux Absolus I, II et III. La Trinité divine, telle qu’elle apparaît dans certaines reli­gions préchrétiennes. La Sainte-Trinité prend, dans la Manifestation, l’aspect de trois hypostases le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Propriétés créatrices du ZÉRO. Les nombres UN et DEUX, dans leurs attributions divines. Interprétation de l’entité, Absolu III, auquel le nombre QUATRE est symboliquement attribué. Le nombre TROIS attribué au Principe féminin de la Création. Bornes du domaine régi par l’Absolu III.

CHAPITRE X

Octaves de rayonnement des points d’appui de l’ossature de l’Univers, représentés par l’Absolu, le Monde stellaire, le Monde planétaire et le Monde des satellites. Table des Hydrogènes, représentant l’échelle des valeurs des substances-types, et couvrant l’ensemble du Macrocosmos. Échelle applicable à l’Homme.

CHAPITRE XI

Nutrition de l’Univers. La nutrition de l’orga­nisme physique et psychique de l’homme s’effectue selon trois gammes interdépendantes. Transmutation des Hydrogènes suivant les gammes de nutrition, de respira­tion et des impressions. Comblement des intervalles. Possibilité d’utilisation double de l’énergie sexuelle. Nécessité d’efforts conscients par l’homme pour l’obtention des Hydrogènes fins.

CHAPITRE XII

L’Ère du Saint-Esprit exige que tout soit dévoilé. Le Système des trois octaves cosmiques explique le sens du Mal, envisagé dans l’ensemble de la structure de l’Univers. Signification du péché originel. Sa répéti­tion par l’identification de l’homme au Moi de sa Personnalité. La régénération, par l’identification au Moi réel, implique une lutte. La base du péché est l’erreur. La doctrine du Mal selon la théologie des Slaves d’avant le Christianisme. Les aspects du problème de l’initiation, examinés à la lumière du système des trois octaves cos­miques. Sens et effet de l’initiation à proprement parler ésotérique.

CHAPITRE XIII

Les types historiques civilisateurs, d’après Danilevsky. Leur reconnaissance permet de saisir le sens intime du processus historique et de rejeter la notion clas­sique du fil de l’Histoire. La subdivision classique de l’his­toire générale n’est pas naturelle. Le progrès consiste en ce que tout le champ d’activité historique de l’humanité est traversé dans toutes les directions possibles. Les types historiques civilisateurs. Définition de culture et de civili­sation au sens ésotérique. Seule l’apparition de l’Homme Nouveau, d’entre tous les types historiques civilisateurs, peut permettre la mise en place d’une nouvelle organisa­tion de la société humaine. Déplacement des efforts accomplis sur le plan des influences « A » à celui des influences « B ».

CHAPITRE XIV

Les quatre particularités essentielles du Christianisme. L’unification du monde, aussi bien sur le plan matériel que sur le plan psychique, s’effectue devant nos yeux. Une tendance à l’unité sur le plan spi­rituel se manifeste dans le Christianisme à l’heure actuelle. Le problème de l’union des Églises. Le Troisième Testament.

Troisième partie
 LA VOIE

CHAPITRE XV

Le sens ésotérique du symbole de la Chimère : être impossible possédant un centre moteur et un centre intellectuel, mais démuni d’un centre émotif. État actuel de la Personnalité humaine de l’homme cultivé. Son danger. La mécanique de la morale humaine.

CHAPITRE XVI

Les six cas types du déséquilibre de la Personnalité des hommes extérieurs. Leur examen. Indications pratiques.

CHAPITRE XVII

Le Décalogue, envisagé comme un instru­ment de travail, dans la Tradition orthodoxe, selon la maxime : contemple-toi dans les commandements comme dans un miroir. Le miroir vivant. Les quatre castes entre lesquelles l’humanité est partagée. Leurs caractéristiques, du point de vue ésotérique. L’impossibilité pour l’homme de changer son type , la tâche qui lui échoit est de le per­fectionner. L’Individualité. Les 987 petits moi de la Personnalité sont réduits, dans l’Individualité, à 72. Équilibre. Sublimation du sexe.

CHAPITRE XVIII

Les émotions négatives. La Foi, l’Espérance et la Connaissance (Gnose) constituent les étapes consécutives de la Révélation de l’Amour. L’épée à triple tranchant. Effets destructifs des émotions néga­tives. Leur sens et leur importance. Possibilité d’en tirer profit. L’Amour, base de toutes les émotions, y compris les émotions négatives. Les émotions ne sont en fait que divers mélanges de l’Amour. Traitement possible des émotions négatives pour en dégager l’Amour pur. Les émotions négatives comme source d’énergies fines posi­tives. Celui qui s’est engagé dans le travail ésotérique ne doit pas fuir les émotions négatives. Textes et commen­taires. La Joie, la Victoire. Possibilité et utilité d’aimer ses ennemis.

CHAPITRE XIX

L’instrospection, doublée des constata­tions intérieures, mène à la connaissance de soi, c’est-à-dire du contenu de sa Personnalité. Hier encore esclave de ses instincts et de ses passions, le fidèle commence à comprendre que les émotions négatives, effet de la Loi Générale, cherchent à le retenir dans cet état et à sa place, au profit de l’ensemble, mais au détri­ment de son intérêt personnel, bien compris. Cette pre­mière connaissance, par l’expérience, lui apporte déjà un pouvoir. Le calme, condition nécessaire au travail. Le Combat Invisible. Victoires partielles. La sincérité vis-à-vis de soi-même. La pureté de la Foi. Aide venant de l’inté­rieur et de l’extérieur. Rôle général positif des émotions négatives. La Soudure. Cinq étapes : 1. Introspection-constatation , 2. Calme actif , 3. Chaleur , 4. Feu , 5. Soudure.

CHAPITRE XX

Études des rapports entre le Moi de la Personnalité et le Moi réel d’une part, et d’autre part du Moi de la Personnalité avec le Moi du corps. Leur interdé­pendance, sous divers aspects. Les huit disciplines qui lient la Personnalité développée et née au Moi réel , les huit autres qui la lient au Moi du corps. L’Androgyne et le Microcosmos. La bipolarité du Moi réel. Schémas explicatifs.

CHAPITRE XXI

Le sens de la vie humaine. Sentences de Pouchkine et de Lermontov. Le Livre d’Or, Livre de la Vie et des Vivants. La nature divine de l’Amour. Le texte du Livre d’Or. Le But de la vie est d’atteindre l’Amour. Texte du Livre d’Or relatif aux êtres polaires. Polarité de leurs centres sexuels. Les trois baptêmes : Baptême d’Eau, Baptême de Feu et Baptême d’Esprit.

Association Boris Mouravieff – 60 rue Maurice Ripoche 75014 Paris – contactez-nous